Le pays – Nature et paysages

07/06/16

Situé au Carrefour de l’Asie du Sud et de l’Est, sur les routes commerçantes reliant l’Europe à l’Extrême-Orient, le Vietnam se déroule tel un immense serpent le long de la mer de Chine méridionale. Il s’étire ainsi sur 1.650 km à vol d’oiseau du nord au sud, sa larger variant entre 540 km dans le delta du fleuve Rouge et 50 km à hauteur de Da Nang. Avec une superficie de 331.211 km2, équivalente à celle de la Malaisie, le Vietnam fait figure de poids moyen par rapport aux grandes nations de la region, la Thaïlande, la Birmanie, l’Indonésie, et surtout la Chine, son imposante voisine, avec laquelle il partage 1.281 km de frontier. Seuls ses deux voisins occidentaux, le Laos et le Cambodge, on tune superficie plus réduite. Meurtri par l’histoire récente et soumis à une forte pression démographique, le pays doit faire face à un nouveau défi: une gestion harmonieuse de son espace et de ses richesses naturelles.

Une unite géographique récente

La formation du territoire vietnamien est le produit d’un long processus historique, commence lorsque les Viets du delta du fleuve Rouge s’affranchirent de la tutelle chinoise. À partir du 11es., ils entamèrent une lente Marche vers le Sud(Nam Tien), au detriment des Chams, don’t le royaume s’étendait au centre du pays, puis des Khmers, qui contrôlaient le delta du Mékong. Les limites actuelles du pays datent pratiquement du 18es., meme si certains territories restent contestés. C’est le cas de la frontier cambodgienne, où les escarmouches avec le régime de Pol Pot, à la fin des années 1970, avaient notamment pour motifs des contentieux frontaliers. Si la question de la possession de l’île de Phu Quoc et de ses eaux territoriales a été réglée avec le traité signé entre les deux pays en 2005, celle du statut des îles Paracels et Spratleys suscite toujours des tensions récurrentes avec la Chine.

Une géologie originale

Du point de vue géologique, les formations karstiques que l’on recontre d’un bout à l’autre du pays constituent l’une des particularités du Vietnam. Il s’agit de massifs calcaires érodés dans lesquels l’écoulement des eaux a créé au fil du temps un réseau de conduits et de grottes parcouru de rivières souterraines. La plus célèbre de ces formation est sans conteste celle de la baie Ha Long, un ancient plateau envahi par les eaux de la mer de Chine méridionale, où emergent de petits îlots aux forms irréelles.

Un peu plus au nord, la baie de Bai Tu Long présente les memes caractéristiques, tandis que la <baie de Ha Long terrestre>, à Tam Coc, est restée émerge. On trouve d’autres exemples de formations karstiques dans le delta du Mékong, près de Ha Tien, Chau Doc et Tay Ninh, ainsi qu’à Da Nang, où s’élèvent les fameuses montagnes de Marbre. Néanmoins, la plupart des reliefs que vous apercevrez en longeant la côte, notamment le col des Nuages, sont de type granitique. Dans le Hauts Plateaux(à proximité de Buon Ma Thuot et de Plei Ku) et au nord de Ho Chi Minh-Ville(près de Dinh Quan), de petits volcans éteints ponctuent le paysage pour le plus grand Bonheur des paysans qui tirent profit de leur terre particulièrement fertile. Dans son ensemble, le pays reste cependant à l’abri des eruptions volcaniques, meme s’il subit parfois des secousses.

Les deltas

Deux grands bassins fertile concentrent l’essentiel de la population et de la richesse du pays. Au nord, le delta du fleuve Rouge(15.000 km2), qui a vu naître civilization vietnamienne, gagne chaque année sur la mer de Chine méridionale en raison des alluvions déversées par les eaux. Le phénomène se répète à l’identique au sud, dans le delta du Mékong(40.000 km2), qui croît de près de 80m par an en certains endroits. Ces alluvions ont également élevé le niveau des deux fleuves, qui coulent audessus des plaines avoisinantes. Le fleuve Rouge a ainsi dû être canalisé par des milliers de kilometers de digues, qui furent la cible des bombardements américains pendant la guerre. Durant la saison des moussons, les pluies diluviennes font régulièrement sortir les cours d’eau de leur lit, provoquant de terrible catastrophes; de dramatiques inondations endeuillent chaque année le delta du Mékong. La montée des eaux que fait craindre le réchauffement climatique menace ces zones tropicales très peuplées et de faible altitude.

Montagnes et rivières

Le Vietnam est recouvert aux deux tiers de montagnes et de collines, même si son point culminant, le Phan Si Pan, près de Sapa, ne s’élève qu’à 3.143m. il fait partie des monts Hoang Lien Son, qui courent Presque tout le long de la frontier chinoise. L’autre grande zone montagneuse est la cordillera Truong Son(l’ancienne cordillera Annamitique), qui s’étire sur 1.200 km du Laos, au nord, jusqu’au centre du Vietnam, dans les Hauts Plateaux. Il s’agit d’une chaîne de moyenne altitude, issue des contreforts de Tibet et culminant au mont Ngoc Linh(2.598m). Le territoire se trouve ainsi cloisonné vis-à-vis de ses voisins, et compartimenté en de multiples petites vallées parcourues de rivières. Au nord, le Song Da et le Song Bach Dang, qui alimentent le fleuve Rouge, ouvrent des voies de passage vers la Chine, tandis que plus au sud, le Song Ma prend sa source au Laos. Le Centre compte plusieurs percées: celle du Song Ca, qui debouche à Vinh, celle du Song Xe Pon, qui pénètre au Laos à proximité du col de Lao Bao, et celle du Da Rang, qui descend des environs de Plei Ku vers Tuy Hoa. Au Sud, enfin, le Dong Nai prend sa source près de Dalat avant de se fonder dans la rivière Saigon.

Rate this post

Categories similaires

Copyright © 2002 - 2015. All Rights Reserved by Voyage Vietnam
Yahoo Support Skype Support
Hotline : 0084-989783680
Support en ligne RDV téléphonique gratuit Devis sur mesure